Appel à la mobilisation

Manger est important et bien manger est vital

 

En cette période de polémique sur le maintien ou la fermeture des marchés d’alimentation de plein air, force est de constater que peut-être n’aurons-nous juste plus rien à vendre sur nos étalages ?

 

 

La saison de la récolte des fraises et des asperges vient de commencer 

 

En effet à chaque année à cette époque, les agriculteurs recherchent activement de la main- d’œuvre pour récolter les fruits et les légumes, mais aussi pour planter les semis qui seront récoltés cet automne. D’habitude, ces renforts saisonniers étaient assurés par des travailleurs de pays voisins. Or, compte-tenu de l’épidémie qui nous frappe, ils ne peuvent plus aujourd’hui circuler librement.

 

Fort de ce constat, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, Muriel Pénicaud, ministre du Travail et Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, lancent un SOS aux salariés et indépendants inoccupés à venir rejoindre temporairement la filière agricole et agroalimentaire

 

 

Comment ça se passe ?

 

En partenariat avec Pôle Emploi, un site web dédié a été mis en place par le Ministère du Travail https://desbraspourtonassiette.wizi.farm/ pour permettre facilement aux volontaires de s’enregistrer en ligne selon leurs compétences et disponibilité. Les agriculteurs, eux, peuvent facilement signaler leurs besoins en fonction de l’avancée de leurs travaux et de leur saisonnalité.

 

Comme il est mentionné « pas besoin d’un bac+5, vos 2 bras suffisent ! » 

 

Les salariés peuvent cumuler leurs indemnités d’activité partielle avec le salaire de leur contrat de travail dans la filière agroalimentaire. Les bénéficiaires du fonds de solidarité, eux, pourront cumuler leurs indemnités avec des contrats courts dans les entreprises agricoles et agroalimentaires.

 

 

La position du gouvernement face à cette demande de main-d’œuvre interroge

 

Dans leur communiqué, les ministres mettent en avant la priorité absolue, celle de la protection des salariés.

 

« Dans le secteur agricole et agroalimentaire, comme pour tous les secteurs, les gestes barrière et les règles de distanciation sont la meilleure protection contre la propagation du covid-19. Ces principes doivent être mis en œuvre de manière très concrète pour les salariés, en fonction de chaque secteur d’activité. »

 

 

Je vais aider si…

 

✔ Je suis en bonne santé

 

✔ Je respecte les consignes de sécurité

 

✔ Je respecte les mesures liées au confinement

 

✔ J’adopte les bons gestes

 

 

Vers une alimentation de produits alimentaires 100% français

 

Cet appel à la mobilisation s’est étendu aux secteurs de l’industrie agroalimentaire. De nombreuses grandes surfaces ont répondu à l’appel et se sont engagées à s’approvisionner en fruits et légumes 100 % français. Il est certain que les producteurs français qui ont perdu leurs clients restaurateurs et qui ne peuvent plus vendre sur les marchés de plein air ont aussi des besoins sur la vente et distribution.

 

Bien entendu, ce soutien va de pair avec d’autres filières qui seront touchées par la fermeture de nombreux marchés telles que la boucherie, la poissonnerie et la crémerie…

 

Le temps que toutes les chaînes écoulent leurs marchandises venant de l’étranger et passe à un approvisionnement français, il reste à espérer que la bourse des français ne soit pas trop impactée dans ce contexte économique particulier.

 

 

 

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2020 Au Coeur des Paysans - Mentions Légales

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account