Vacances écoresponsable

À l’heure actuelle le tourisme est l’une des industries les plus dynamiques du monde : 1,1 milliards de touristes voyagent à travers le monde chaque année. Un chiffre en constante augmentation chaque année. Depuis une dizaine d’années, le tourisme vert gagne un nombre croissant de nouveaux adeptes.

Le moment idéal pour se déconnecter du quotidien et se vider la tête est bien évidemment : les vacances ! Mais savez-vous qu’il est possible de partir en vacances sans pour autant abandonner sa casquette d’éco-citoyen ? Aujourd’hui, réduire son impact environnemental est accessible à tout le monde, même lorsque l’on souhaite s’offrir de belles vacances. 

Voici 5 conseils pour rester éco-responsable durant vos vacances.

 

1 – CHOISIR UN MODE DE TRANSPORT VERT 

 

Bien choisir son moyen de transport est primordial pour réduire l’impact environnemental. Depuis plus de 50 ans, les voyages en avion se banalisent. Aujourd’hui les transports aériens sont utilisés par plus de 50% des voyageurs à travers le monde. Le problème est que ce mode de transport est le plus polluant.

Le kérosène utilisé par les avions comme carburant est à l’origine d’une grande quantité des émissions de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique. Il est ainsi recommandé de privilégier le train, ou les bus, pour réduire collectivement l’impact écologique de nos vacances. 

Les croisières ont une empreinte carbone également élevée et un impact certain sur les écosystèmes marins. Selon une étude réalisée par la fédération France Nature Environnement, un paquebot à quai pendant une journée pollue plus qu’un million de voitures à la fois. 

Votre destination détermine largement l’empreinte carbone de vos vacances.  Nous vous conseillons la randonnée dans notre beau pays, un dépaysement sans pollution !

 

2 – OPTEZ POUR UN HÉBERGEMENT LOCAL OU ÉCO-RESPONSABLE

 L’hébergement est le deuxième critère le plus important en terme de pollution liée au tourisme. Premièrement il est recommandé d’éviter les grands complexes hôteliers qui ne favorisent pas le développement local. Privilégiez plutôt les logements labellisés qui s’engagent à travailler de façon éco-responsable. Plusieurs labels garantissent les engagements de ces hébergements qui souhaitent allier plaisir et écologie.

D’autres possibilités s’offrent à vous en terme de logement. Il est également possible de loger chez l’habitant. Ces hébergements permettent d’éviter le coût environnemental d’un hôtel et de rencontrer de nouvelles personnes. Vous pouvez aussi opter pour d’autres formes de logement via des sites de réservation, comme le Couchsurfing basé sur l’échange, l’échange de maison, ou depuis quelques années sur AirBnb. Ces alternative, en plus d’être bénéfique pour la planète, est elle aussi bénéfique pour le porte-monnaie. 

 

3 – PRIVILÉGIER LE TOURISME LOCAL

Lorsque l’on choisit une destination, c’est souvent pour les nombreuses visites et les activités proposées. Le problème écologique est alors causé par la multiplicité des trajets.  Pour moins polluer et mieux profiter, il peut être préférable d’opter pour un programme plus léger qui permet de se relaxer et de savourer, et non pas de survoler le lieu que l’on souhaite découvrir. Les baignades natures, les sorties vélos, les randonnées pédestres accompagnées d’un professionnel passionné, ou encore les sports non motorisés sont autant d’activités écologiques très prenantes et amusantes.

En terme de gastronomie, s’ouvrir aux produits locaux permet de ne pas inciter à l’importation de produits étrangers à forte empreinte carbone. Choisir de goûter aux plats traditionnels est un moyen de réduire le coût carbone de votre séjour.

 

4 – RESPECTER LA NATURE

Beaucoup de lieux magiques souffrent de la pollution générée par l’activité touristique. Bien que cela puisse paraître évident aujourd’hui, le terrain nous rappelle qu’il est important de marteler les consignes suivantes : ne pas jeter ses détritus dans la nature, ne pas cueillir les plantes locales, ne pas perturber la faune, ne pas pratiquer d’activités motorisées dans les lieux protégés… Pensez à rappeler également ces règles de civisme aux touristes qui les enfreindraient devant vous !

Il est également responsable de choisir d’éviter certains lieux déstabilisés par l’activité touristique : le Kilimandjaro, l’Everest ou encore les Galapagos qui souffrent aujourd’hui de l’excès du tourisme…

 

5 – CONFIER VOTRE VOYAGE À UN PROFESSIONNEL DE L’ÉCO-TOURISME

Si aujourd’hui vous avez envie de voyager  de manière éco-responsable et d’appliquer tous ces conseils, mais que vous ne savez pas par où commencer, vous pouvez aussi confier la préparation de votre séjour à une agence de voyages spécialisée dans le tourisme vert. De plus en plus d’agences se spécialisent dans cette forme de tourisme pour limiter le réchauffement climatique et ainsi sauver notre planète. Elles proposent des séjours hors des sentiers battus tout en apportant une attention particulière aux relations avec la nature, les produits du terroir et la population locale. 

 

Si vous souhaitez vous dépayser, tout en gardant une empreinte carbone basse, les vacances en France restent la solution la plus efficace. Notre pays offre une grande diversité de paysages et ne cessera de vous surprendre. Découvrez nos parcours de randonnée, et les agriculteurs que nous vous proposons de découvrir, lors de votre prochain séjour éco-responsable ! 

 

 

 

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2019 Au Coeur des Paysans - Mentions Légales

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account