Allumer le feu !

Pour se tenir au chaud, cuire le repas, et éloigner les insectes, le feu sera votre meilleur allié. Sans oublier qu’il remonte le moral !

Il faut tout d’abord penser qu’on ne peut pas faire de feu n’importe où !

👉  Roche sable, argile et sol pierreux sont les meilleures surfaces à privilégier ; planes, et pas trop près des arbustes, le feu doit rester pour vous, pas pour la forêt ! A cet effet, faites attention si vous êtes sur un terrain boisé car le feu pourrait atteindre les racines souterraines, couver, puis provoquer un incendie !

On fait comment exactement ?

Si le vent vous gène, creusez un peu dans le sol pour protéger votre futur feu et installez des pierres au fond. Ensuite il vous faut de la chaleur, un combustible et de l’oxygène !

Composez votre amadou : prenez des herbes et des feuilles, des écorces, des brindilles sèches, des aiguilles de pin (facile à trouver dans les Corbières !) Si vous avez du mal à l’allumer vous pouvez l’asperger de répulsif à insectes !

Pour moi la meilleure disposition des branches est celle du tipi : plantez la première branche verticalement au centre, disposez votre amadou autour et rajouter les brindilles tout autour comme si vous vouliez poser la base d’un tipi.

Utilisez votre briquet ou des allumettes, puis rajoutez du petit bois à la structure, c’est lui qui donnera vie !

Sans allumette, sans briquet …

Au soleil, la loupe ! Portez la loupe dans la direction de l’amadou pour qu’elle concentre les rayons, soufflez sur l’amadou lorsqu’il commence à rougeoyer pour donner un petit coup de pouce à la nature !

S’il n’y a plus de soleil et que vous n’avez pas de loupe … J’espère que vous avez une lampe frontale pour y voir en attendant le feu !

L’arc allume feu, bon espoir !

Il vous faudra : un petit rondin de bois dur et sec en guise de « foret » et un morceau de bois tout aussi sec dans lequel vous ferez une cavité. Faites un petit arc avec une branche souple que vous reliez avec de la ficelle, puis entourez de cette ficelle le bout du petit rondin. Tournez sans cesse dans la cavité l’autre extrémité du foret jusqu’à ce que le bois fume; aidez la nature là encore en soufflant dessus pour aider la prise !

Bonne chance, et surtout patience ! Tout vient à point à qui sait attendre !

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2018 Au Coeur des Paysans - Mentions Légales

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account