Notre revue du film Petit Paysan de Hubert Charuel

Un film mettant en scène un agriculteur, ça ne se rate pas !

Je suis donc allée voir Petit Paysan, premier long métrage de Hubert Charuel, qui a raflé 3 prix, dont celui du meilleur film au festival d’Angoulême. Les critiques semblent unanimes : « enthousiasmant » (Télérama), « remarquable » (Le Monde), coup de cœur de la presse et du public pour Allociné, et j’en passe…

Je n’ajouterai pas de qualificatifs à la longue liste déjà établie. Je ne peux que me réjouir du sujet choisi par Hubert Charuel. Le spectateur passe 90 minutes à accompagner cet éleveur laitier et est amené à se mettre « dans ses bottes »… Chacun peut observer la passion de Pierre pour son métier, l’attention qu’il porte à ses vaches, et l’on est vite immergé dans le stress voire la panique face au fléau de l’épidémie qui guette le troupeau…

En plus d’avoir le mérite de parler au spectateur par le cœur de ce qu’est le métier d’éleveur, ce film aborde des sujets essentiels, tels que la lourdeur de l’administratif qui pèse sur le monde agricole, les difficultés économiques, les lois sanitaires et les contrôles, la question de la robotisation de la traite…

On peut cependant regretter que ces sujets ne soient qu’effleurés sans être vraiment traités. On assiste à une série de problématiques mises bout à bout, et qui peuvent parfois même tourner au cliché, comme celui de l’agriculteur vivant chez ses parents et maladroit avec les femmes, image déjà largement véhiculée par la téléréalité…

Bien que le sujet soit une fiction, on peut également noter le manque de réalisme du scenario et espérer qu’il ne soit pas considéré comme un documentaire réaliste de ce qu’est l’élevage aujourd’hui (le paysan tuant et camouflant lui-même ses vaches, la scène à la gendarmerie, le manque de suivi du contrôle sanitaire, etc…).

On regrette donc que ce film ne montre pas toute la réalité de ce que sont nos agriculteurs aujourd’hui : passionnés, compétents et engagés ; mais il a quand même le mérite de permettre à chacun de se poser des questions, et d’avoir peut-être envie d’en savoir plus sur la vie de nos agriculteurs…

 

« J’estime que le monde paysan mérite une fiction à part entière », déclare Hubert Charuel, lui-même fils d’agriculteurs, et nous sommes bien d’accord !

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2018 Au Coeur des Paysans - Mentions Légales

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account