Agriculture écologiquement intensive :

Ce mode d’agriculture traduit une volonté de combiner « production élevée » et « vertu environnementale ». « Produire plus, produire mieux » est le slogan qui exprime le succès de ce concept auprès de nombreux agriculteurs. Cela renvoie à l’idée que l’agriculture peut être intensive en fonctionnalités écologiques. Celle-ci amplifie les fonctionnalités en les intégrant au process de production.

Pour illustration, l’entrée de nombreux auxiliaires de cultures augmente le nombre de relations entre prédateurs et proies, et entre hôtes et parasites.

L’intensivité écologique s’oppose au forçage chimique et énergétique pour les systèmes de culture et au forçage alimentaire et médicamenteuse pour l’élevage.

Forçage = apport d’intrants en quantité supérieure à celle qui est nécessaire à l’entretien du système. Par exemple, excès d’apport d’azote ou de lisiers qui fuit en nitrates polluant les rivières. Ou encore excès de phytosanitaires qui induisent un risque de dissémination de résidus dans l’environnement.

Intensivité écologique : l’augmentation qui accroit raisonnablement les flux de manière homogène et cohérente dans le système productif en portant l’ensemble à un niveau d’intensité plus élevé, mais qui reste équilibré, ce qui renvoie à l’agriculture de précision.

Exemple de fonctionnalités :

  • la capacité d’un sol à filtrer l’eau de pluie
  • la capacité de légumineuse (luzerne, …) à fixer l’azote de l’air et à le transformer en une forme assimilable par les plante.

Ce sont des services « gratuits » fournis à l’agrosystème sans forçage mais qui augmentent l’intensivité des flux.

©2020 Au Coeur des Paysans - Mentions Légales

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account